Comment présenter des tweets sur son site internet ?

Quelle stratégie de présentation ?

Témoigner de son activité sur les réseaux-sociaux, c'est à la mode Et si c'était finalement contre-productif et nuisible à votre activité ?

Si présenter un flux provenant de réseaux-sociaux sur son site permet d'enrichir le contenu et de communiquer sur l'activité d'une entité, ce n'est pas sans risques. Le risque principal étant que l'internaute quitte plus rapidement le site internet qu'il est en train de visiter pour s'en aller sur Twitter ou Facebook...

Il apparaît donc clairement qu'insérer des fils "réseaux sociaux" peut s'avérer contre-productif dans le cadre d'une stratégie de vente ou de communication sans en envisager l'impact sur les parcours utilisateurs.

Grâce à la souplesse de MODX il est possible présenter un fil Twitter et des tweets de manière entièrement personnalisée, adpatée à des besoins spécifiques et de limiter, de manière contrôlée, les sorties de sites.

Exemple

Dans cet exemple, les tweets et retweets du compte @itchiweb sont extraits à l'aide de l'API de Twitter --Aucune inquiétude à avoir je me charge de tout !

La liste des Tweets est présentée sous forme de grille adaptative dont le comportement est configurable.

Lorsque l'on clique sur un item, le tweet s'affiche dans une fenêtre modale : le contenu est donc accessible directement sur le site et aucune redirection vers twitter ne vient à ce stade provoquer une sortie de site.

Une fois affiché, le Tweet peut être partagé, dans cet exemple sur Twitter, Facebook, LinkedIn...

Le lien du Tweet partagé renvoi vers le site internet à partir duquel il a été partagé où il s'affichera directement : ici plutôt que de rester sur Twitter, l'internaute est redirigé vers le site internet en cliquant sur le rétrolien contenu dans le Tweet partagé (exemple) (traffic entrant).

Exemple

Alternatives

D'autres configurations sont bien sûr envisageable : il est par exemple possible de désactiver les liens associés au compte Twitter affiché (@itchiweb), les liens hypertextes et les liens associés aux hashtags afin de réduire encore les sorties de sites et d'inciter plus fortement au partage (rétroliens).